Baseball

Le baseball est un sport qui accorde une assez grande importance à la latéralité, et crée une dynamique assez originale.

Très populaire aux États-Unis, le baseball se joue également beaucoup au Japon, dans les autres pays du continent américain, et, dans une moindre mesure, en Europe.

Le duel entre lanceur et batteurs

C’est évidemment le duel entre le lanceur et le batteur qui est au centre du jeu. Et là se trouve une dynamique intéressante : le batteur est avantagé si sa latéralité est contraite à celle du lanceur, et ce pour deux raisons :

  • Le batteur voit mieux le geste du lanceur.
  • L’effet de certaines balles donne une trajectoire légèrement incurvée, qui va dans un sens favorable à un batteur opposé (c’est-à-dire, une courbe qui ramène la balle vers le batteur).

Comme il y a beaucoup de lanceurs droitiers, les batteurs gauchers sont avantagés, et sont donc très représentés. Et pour contrer les batteurs gauchers, il faut donc des lanceurs gauchers dans une équipe, qui sont donc à leur tour très recherchés.

L’emplacement du batteur diffère suivant sa latéralité

C’est pour cela que même les droitiers naturels peuvent choisir d’apprendre à battre ou lancer de la main gauche. Ils peuvent même devenir ambidextres, en tout cas dans le rôle qu’ils ont choisi de travailler des deux mains.

En tout cas, les batteurs gauchers représentent la moitié du « hall of fame » du baseball (voir ici : https://www.baseball-reference.com/leaders/batting_avg_career.shtml). C’est beaucoup plus que la proportion naturelle de gauchers dans la population, car, comme évoqué au-dessus, des droitiers choisissent de battre de la main gauche. Ce qui montre qu’il y a un avantage structurel, dans ce sport, à battre de la main gauche. Outre l’avantage dans le duel avec les lanceurs droitiers, qui sont la majorité des lanceurs, d’autres raisons positionnelles sont avancées : moins de distance à parcourir jusqu’à la première base, bonne orientation pour démarrer la course après avoir frappé, etc.

Quand le jeu bugue à cause des ambidextres

Les batteurs ambidextres, qui peuvent taper des deux bras, peuvent donc s’adapter, en s’inversant par rapport au lanceur. Il y a très peu de lanceurs ambidextres. Mais le jour exceptionnel où un batteur ambidextre a rencontré un lanceur ambidextre, on a vu le jeu buguer magistralement.

C’était le 19 juin 2008. Le lanceur ambidextre Pat Venditte est au lancer quand le batteur ambidextre Ralph Henriquez se met en position et rejoint le côté du batteur droitier. Voyant cela et voulant garder un avantage, Pat Venditte change son gant de côté pour lancer de la main droite également (ce qu’il peut faire grâce à un gant spécifique, voir ci-contre). Mais voyant cela, Ralph Henriquez sort de son emplacement pour rejoindre le côté du batteur gaucher. Pat Venditte change donc naturellement lui aussi de gant et donc de côté. Et ainsi de suite : il n’y avait pas de règle pour mettre fin à cette boucle infinie.

Ces gants spéciaux et très rares (voire faits sur mesure), ont six doigts, un pouce à chaque extrêmité pour qu’on puisse changer de main en cours de partie.

Il a donc fallu créer une nouvelle règle pour déclarer que le lanceur devait choisir son côté en premier, et que le batteur pouvait choisir son côté en fonction.

Latéralité croisée des batteurs

Un autre aspect intéressant est que ce sont les batteurs qui ont une latéralité croisée entre la main et l’oeil qui sont avantagés. En effet, quand ils ont leur main dominante à l’arrière prête à taper, c’est leur oeil dominant qui a la meilleure vision de la scène devant lui. C’est assez rare pour être noté ! D’ordinaire, les sports et autres activités favorisent une latéralité homogène (le tir, par exemple).

Un sport inclusif

En somme, la latéralité joue un très grand rôle au base-ball, et les gauchers, ambidextres et latéralités croisées y sont très recherchés. Ce pourrait être positif pour l’acceptation des gauchers dans la société en général, car le sport est un facteur d’intégration indubitable, mais, hélas, ce n’est pas vérifié. Le Japon est typiquement un pays où le base-ball est un des sports les plus populaires, et où les gauchers sont le plus discriminés.

Babe Ruth, sans doute le joueur le plus célèbre de l’histoire, était gaucher

Il faut noter que le baseball, et son petit frère le softball, est un des très rares sports qui peut se jouer naturellement en mode mixte, c’est-à-dire avec des équipes mêlant indifféremment hommes et femmes. En effet, c’est un jeu de vitesse, d’adresse et de stratégie, avec peu de contacts violents ou d’épreuves de force. C’est dommage qu’il ne soit pas plus répandu en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.